UNAF réagit à l’avis de l’ANSES sur évolution de l’évaluation des pesticides dans le cadre des AMM

En 2018, l’Anses mettait en évidence l’inefficacité de la réglementation actuelle d’évaluation des demandes de mises sur le marché des pesticides à protéger les abeilles mellifères et autres insectes pollinisateurs.

Le 28 octobre 2019, elle a enfin publié ses recommandations afin de mieux encadrer et prendre en compte les abeilles avant d’autoriser un produit phytosanitaire. Avancée notable pour l’Anses, elle recommande, dans l’ensemble, de s’appuyer sur le document guide de l’EFSA (2013) pour évaluer les risques potentiels des pesticides sur les abeilles.

Ce document guide incite à mieux prendre en compte dans les évaluations : la toxicité à long terme ou toxicité chronique ; les effets sublétaux c’est-à-dire ceux qui n’entrainent pas une mort immédiate mais qui empêchent le développement normal des abeilles et des colonies ; la toxicité larvaire ; les multiples sources d’exposition comme l’eau, l’alimentation (pollen, nectar) ou l’air et enfin, les autres insectes pollinisateurs tel que le bourdon.

L’UNAF souhaite mettre en garde l’Anses sur certains points.

https://www.unaf-apiculture.info/actualites/l-unaf-reagit-a-l-avis-anses.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Syndapi 74

Syndapi 74